Bonnes Herbes – La mélisse : Le piment des mouches à miel

un joli surnom n'est ce pas. Dans Mélisse, il y a meli qui vient du nom grec miel et le porte bien. En temps qu'espèce mellifère, elle est à privilégier dans nos jardins car les abeilles (les fameuses mouches à miel) en raffolent ! Ça tombe bien, elle est facile à faire pousser cette folle herbe !


La mélisse, est une plante vivace, sauvage, herbe folle parmi les orties et la menthe. L'odeur qu'elle exhale permet de la différencier de ses voisines toutes aussi comestibles. On la récolte de la saint Jean à la mi août pour la faire sécher en bouquet large la tête en bas, en veillant à ce qu'elle ne noircisse pas. Elle est fragile la jolie mélisse, l'herbe aux abeille. Vous saurez si le séchage est une victoire en froissant ses feuilles : l'odeur est elle toujours là ?

> Nom latin

Melissa offinacilis

Lamiacées


> Parties utilisées

parties aériennes principalement les feuilles

> Mode d'utilisation

tisane, teinture-mère, extrait de plante fraïche

> Accompagnement des systèmes

digestif - nerveux

> Indications principales

On aime la mélisse qui accompagne aussi bien les troubles de la sphère du bas que du haut de l'abdomen.


Merveilleuse en tisane, elle vient apaiser les crampes d'estomac, le flatulences, les migraines d'origine nerveuse, les vomissements (surtout liés à la grossesse) ainsi que la soif du fiévreux.


Elle guide vers le sommeil les esprits surmenés et stimule les états fébriles.


Si vous n'avez pas de marrube ou d'hysope sous la main, elle fera l'affaire en cas d'encombrements bronchiques en l'associant à du coquelicot, de ma mauve, de la guimauve.


Riche en anti-oxydants, elle a une très belle action sur la santé de nos cellules !

je vous invite à ne pas la stocker en trop grande quantité et de renouveler régulièrement votre stock. En effet, la plante perd de ses vertus au fur et à mesure des mois qui passent. La mélisse notamment est à renouveler chaque année.

> Principaux composants actifs utilisés en phytothérapie :

Acides phénols, flavonoïdes, huile essentielle, triterpènes

> Précautions d'emplois

Aucune aux doses recommandées.

On la déconseille cependant aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu'aux enfants du fait du manque d'étude à ce sujet.

A consommer avec l'accord d'un spécialiste en cas de traitement hypothyroïdien, anti-dépresseurs, neuroleptiques et/ou à base de dérivés d'opiacés.

> Si on allait plus loin...

La mélisse agit sur les rapports entre soi et avec les autres. La consommation de son hydrolat peut aider à s'adapter lors des transitions, calme le conflit intérieur et améliore la flexibilité relationnelle.

Ouverture / Fermeture – Intérieur / Extérieur


Je me relie à l'autre, à moi avec la puissance d'un amour sans condition



Ces conseils sont donnés à titre indicatif pour améliorer votre hygiène de vie. Ils ne remplacent pas un diagnostic ni une prescription médicale.

8 vues0 commentaire