Bonnes Herbes – La sauge officinale : une panacée pour le corps et l'esprit

Dernière mise à jour : 25 juil.

La conseillant à une amie cet après-midi, cela m'a donné l'envie de réunir quelques idées autour de cette magnifique plante dont j'oublie souvent la source d'inspiration qu'elle peut être.

Encore une plante appartenant aux lamiacées, cette grande famille des plantes aromatiques dont je parlais précédemment. On la reconnait à sa tige carrée et ses feuilles dont les paires sont opposées et décussées à celles au dessous et au dessus d'elle. Ceci pour optimiser leur exposition à la lumière. Entre feuilles d'une même plante, on ne se fait pas d'ombre.


On compte plusieurs dizaines de sauges différentes, sauge officinale, sauge sclarée, sauge ananas, sauge des prés. Les plus utilisées pour l'usage alimentaire et médicinale étant les sauges officinales et sclarée.


Cette plante aux feuilles douces et aux reflets quelque peu argentés, pousse en zone méditerranéenne mais s'acclimate très bien dans les jardins d'autres régions et les jardinières en appartement (cf la photo de ma sauge de cuisine). Elle est vivace, et ses feuilles peuvent passer l'hiver. On distingue la sauge officinale des autres à sa tige ligneuse*** à la base.


Connue principalement comme plante d'accompagnement de la femme, ses vertus sont pourtant bien plus larges. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'elle porte ce nom quand on apprend que Salvia vient du mot latin sauver, guérir. Elle est considérée comme une panacée, même si on se le rappelle aucune plante ne peut totalement guérir à elle seule. Ceci est entre vos mains, à combiner avec une hygiène de vie adaptée à qui vous êtes.



> Nom latin & famille

Salvia officinalis – famille des lamiacées



> Parties utilisées

les feuilles que l'on récolte avant la floraison, idéalement autour du solstice d'été, pour profiter de ses principes actifs concentrés. C'est l'une des plantes de la Saint Jean.



> Principaux composants actifs utilisés en phytothérapie :

flavonoïdes, triterpènes, carnosol, rosmanol et acides phénols


> Mode d'utilisation

en infusion (très efficace en petite quantité dans la tasse), en teinture-mère, en alcoolature, en hydrolat

> Accompagnement des systèmes

endocrinien chez la femme, digestif, nerveux et respiratoire

> On l'aime

C'est une panacée pour la femme ! A garder dans ses tiroirs en cas de suées nocturnes et de spasmes utérins, ou encore lors de la ménopause en cas de bouffées de chaleur. On l'ajoutera dans les compositions destinées soutenir l'organisme lors de refroidissements hivernaux, de ballonnements, de digestion lente, de flatulences, de diarrhées, ainsi que pour les convalescents et les asthéniques.

> Précautions d'emplois

pas chez la femme enceinte, allaitante ni ayant eu un cancer hormono-dépendant

pas chez des hypertendues

Nota bene : la vente de l'huile essentielle ainsi que sa distribution sont interdite du fait des effets trop puissants de ses principes actifs. Attention, poison !

> Si on allait plus loin...

C'est une plante que l'on conseille aux surmenés, aux asthéniques, aux personnes en convalescence ou en état dépressif. Elle donne un coup de peps au moral telle le bruit que fait une bouteille de schweppes lorsqu'on l'ouvre.


Elle dissout la rigidité mentale, élève l'esprit et amène à la clairvoyance, maintient le moral, la concentration et la motivation. Ce n'est donc pas rien !


JE COMPRENDS - JE VOIS - JE PEUX



> idée recette

La sauge est une incontournable des plats méditerranéens, vous pouvez donc la mettre dans tous vos plats tels qu'une bonne ratatouille estivale, une viande en sauce pour l'hiver.

En tisane, on la mixera avec d'autres plantes car son goût fort peut être déplaisant pour certains palets.

oui j'avoue, je n'ai pas été très inspirée pour la cuisine de la sauge tant on l'utilise partout comme aromates.


en revanche, avec la sauge ananas on peut faire des choses originale. Ajoutez en en poudre dans votre cadeau au chocolat... le résultat est étonnant !




Ces informations sont données à titre indicatif et tirées de différentes littératures et études que je peux vous transmettre avec plaisir. Les conseils ne se substituent nullement à un conseil médical. Les plantes ont des principes actifs qui peuvent être puissants. Demandez conseil à un spécialiste avant toute utilisation.

22 vues0 commentaire