Bonnes Herbes – Romarin officinal : Allo la terre, ici la vie

Dernière mise à jour : 3 déc. 2021




Cette lamiacée si fréquente dans notre cuisine du sud est une perle rare en phytothérapie et en aromathérapie. On la retrouve sur le pourtour méditerranéen où elle croit à l'état sauvage ou cultivé sur les terres calcaires, sablonneuses et sèches.

La plante de la vie. Elle protège notre organisme, l'aide à se réparer, à se défendre, à se nettoyer, à se rééquilibrer. Une incontournable à avoir chez soi dans sa cuisine, ses boites à tisane et sa pharmacie du quotidien. Elle met du goût. Elle s'adapte à la majorité des organismes froids ou chauds. Elle se cultive facilement en balcon ou en jardin temps qu'on lui met du soleil et pas trop d'eau. C'est une simple qui s'adapte aux rudesses de la vie et qui sait bien nous le transmettre.

Si réchauffante pour les frileux, les fragiles du foie, les convalescents.

Si puissante pour les sanguins peuvent voir leur colère s'extirper de leurs viscères. Ca peut secouer un peu mais ça remet en phase

Et puis cette odeur, ce goût. Je ne m'en lasse pas et elle vient parfumer mes tisanes qui manquent de caractère. Alors au moins, juste pour le plaisir.

>< Nom latin

Rosmarinus officinalis

>< Parties utilisées

feuille, fleurs récoltées au printemps quand elles sont jeunes et fraîches, gorgées de sève.

>< Principaux composants actifs utilisés en phytothérapie :

acide phenols / flavonoïdes / diterpènes

>< Principaux composants actifs utilisés en aromathérapie

en aromathérapie, on ne parle pas d'un romarin mais de 3 romarins. Il est important de distinguer ces 3 variétés dont les propriétés et les utilisations sont bien différentes.

Rosmarinus officinalis cineoliferum : oxyde terpénique (1.8 cineole) +++ , monoterpène (verbenone)


Rosmarinus officinalis verbenoniferum : monoterpène (verbenone)++++ / cétones /

Rosmarinus officinalis camphoriferum : monoterpènes ++++ / cetones ++++ / oxyde (1.8 cineole)

cette dernière est à utiliser avec prudence du fait du pourcentage élevé en cétone. Les cétones, mini molécules qui peuvent se faufiler dans le cerveau, peuvent à haute dose attaquer les membranes des cellules qui le constitue.

>< Mode d'utilisation

Voies externe & interne / Huile essentielle / alimentaire / infusion / olfactothérapie / teinture / gélules / bain

>< Accompagnement des systèmes

Digestif – ORL – Système nerveux – Foie - Osteo-articulaire



> Indications principales (il s'agit d'indications générales. Renseignez-vous toujours auprès d'un spécialiste avant de prendre des plantes)

cure detox du foie – infection des voies orl – contractures musculaires – rhumatismes – MAI – refroidissements saisonniers – troubles digestifs

>< Précautions d'emplois :

L'huile essentielle est fortement déconseillée aux enfants de moins de 5 ans, aux femmes enceintes et allaitantes.


On évitera les tisanes de romarin passées 17h car elle peut ralentir l'endormissement.

>< Si on allait plus loin...

renaissance et éternelle jeunesse. Le romarin réveille, éveille, donne vie, peut même étouffer par sa vigueur et sa présence. Une plante qui active, qui équilibre, qui ouvre une voie..

Idéale en cas de carence vitale, d'atonie ou de colère refoulée.

Conseillé pour relancer le Plexus solaire et le chakra racine JE SUIS J'AGIS

>< idée recette

tisane de l'automne


une belle poignée de feuilles de romarin

accompagnée de thym, de citron et de racines de gingembre râpée

le tout jetée dans une belle eau fraîche

on laisse chauffer jusqu'à ébullition

le feu est coupé

l'infusion est lancée pour une bonne dizaine de minutes

Filtrer et consommer tout au long de la matinée.



Ces conseils sont donnés à titre de prévention et dans le cadre de l'amélioration de votre hygiène de vie. En aucun cas, ils ne remplacent l'avis de votre médecin.. En cas de symptômes, consultez votre médecin afin qu'un diagnostic soit posé.




10 vues0 commentaire