Faire face aux épisodes de chaleur - Épisode 1 : mise en contexte

Dernière mise à jour : 24 juin

Les conseils pleuvent sur les réseaux, dans les médias du fait des fortes chaleurs que nous vivons. Mon article pourra être lu comme un de plus :) Pas grave, j'ai des choses à dire!


En effet, alors que je continue à m'incarner dans mon corps, à vivre le plus possible les pieds ancrés dans notre terre, physiquement, dans le visible, pour être et agir, parler du corps physique par ces fortes chaleurs me semble incontournable.


Quand il fait chaud, notre corps peut gonfler, devenir comme inconfortable, notre cerveau planant dans un brouillard. Nous pouvons avoir une sensation de soif permanent que l'on confond parfois avec la faim, ne plus savoir quoi manger, comment se déplacer.


Commençons par un peu de physiologie !

> Pourquoi et comment notre corps régule-t-il la chaleur ?


Le bon fonctionnement de notre métabolisme (correspondant à la décomposition des substances absorbées et à la production de molécules nécessaire à notre corps) est du aux enzymes dont l’activité est optimale lorsque la chaleur du corps est maintenue à 37°C.


Avec la chaleur, l’activité de ces enzymes est ralentie et si la température monte trop haut, l’enzyme peut être dénaturée jusqu’à perdre l’ensemble de ses fonctions et devenir inactive. Résultat, on a du mal à réfléchir, on se sent fatigué, mou etc… ça marche moins bien alors forcément on en ressent les conséquences



Sous l’effet d’une activité intérieure plus intense (digestion, activité physique ou cérébrale, stress (bon ou mauvais), la température de notre corps augmente. Celui-ci va alors (tenter de) le rafraîchir évacuant cette chaleur par deux principaux moyens :


L’ augmentation du débit sanguin au niveau des vaisseaux de surface entrainant la dilatation des vaisseaux sanguins


La sudation au niveau des cellules de la peau entraînant l’évacuation de la chaleur par évaporation.


En temps normal, l’organisme est aussi « aidé » par la température extérieur pour réguler la température intérieure.


Ainsi lors de température extérieure élevée ( à partir de 25°C), les échanges thermiques sont ralentis. L’air extérieur ne vient alors plus aider notre organisme à réguler la température. C’est là que le coup de chaud arrive …





> Conséquence de la chaleur et des mécanismes d’évacuation


Ces mécanismes d’évacuation génèrent :


La sensation de jambes lourdes, de congestion des extrémités de notre cors

Un risque de déshydratation entraînant une perte rapide en minéraux plus rapide, notamment le chlorure de sodium. Un minéral indispensable au maintien de nos fonctions cérébrales et de notre fameux métabolisme

Des troubles du sommeil

Une sensation de fatigue

Des nausées


Tous ces petits inconforts peuvent nous mettre de mauvaise humeur, nous rendre susceptible, impatient, réveiller notre côté obscur. Mais lorsque l’on sait à quoi c’est du, je trouve que cela facilite leur appréhension et alors on peut trouver des moyens pour y remédier.



je vous propose donc d'aborder ce thème de la chaleur sous trois angles :

comment refroidir notre corps / prévenir la déshydratation / relancer la circulation

la suite ... demain !



37 vues0 commentaire