Faire face aux épisodes de chaleur - Épisode 3 : Prévention / Action / Réaction

Dernière mise à jour : 20 juil.

Avis de grosses chaleurs ou ne serait-ce que de températures supérieures à 30° degrés? Dès le réveil, vous vous promenez en tenue légère. Cela promet une suite de journée sollicitante pour le corps et l’esprit ainsi que des nuits plus agitées, moins régénérantes.

Comment prévenir les coups de chauds, les migraines, les coups de mou, les nuits courtes et comment y réagir quand notre corps les manifeste. Il n’est pas nécessaire d'opter pour des conseils complexes ou des mélanges de plantes temps que la base n’est pas mise en place. Pour illustrer mon propos : prendre un complexe de plantes activant la circulation n’aura pas grande utilité si vous ne commencez pas par vous hydrater correctement. d'autant plus que nous commençons à le savoir, la phytothérapie et l'aromathérapie à outrance commencent à menacer le fragile équilibre de nos écosystème et favorisent la surproduction de plantes médicinales.


Voici quelques conseils en hygiène de vie simples, basiques.



> Gardez les pièces fraiches


Aérez bien le matin temps que les pièces sont à l’ombre puis avant de partir bosser ou à partir de 11h, fermez volets et fenêtres. Cela évitera à l’air chaud extérieur de rentrer à l’intérieur et ainsi de conserver la fraîcheur du début de journée. Le soir, une fois la nuit tombée, ouvrez grand et créez des courants d’air.



> L’hydratation (et oui) mais pas que par l'eau

De nombreux aliments sont gorgés d’eau et vont déjà permettre d’apporter du liquide à notre organisme avec en plus des vitamines, des minéraux et des fibres. Je parle là des légumes et des fruits très riches en eau. En en consommant quotidiennement à chaque repas, il ne sera pas forcément nécessaire d'augmenter vos apports hydriques de manière conséquente, à moins que vous ayez une sensation de soif récurrente.



Étalez vos apports en eau tout au long de la journée plutôt que de boire une gourde d'une traite : privilégiez de boire 1 ou 2 verres au réveil puis dans la matinée, l'après-midi, et fin de journée. Si vous pratiquez une activité physique, augmentez vos apports pour compenser la perte liées à la transpiration entre autre.


Pour certains l'eau n'est pas un plaisir. Dans ce cas, vous pouvez ajoutez quelques rondelles de concombres ou une tige de feuille de menthe, de basilic dans votre eau afin de l'aromatiser naturellement.


je vous invite aussi à tester les tisanes froides, qui sont un délice et viennent hydrater votre corps. Une que j'apprécie grandement est la tisane de feuille de menthe et de fleurs d'hibiscus. Vous faites votre tisane chaude, vous filtrez puis vous laissez refroidir. C'est très agréable à boire et l'effet diurétique vient nettoyer en douceur tout en soutenant vos fonctions rénales. en plus l'hibiscus agit sur les troubles de la circulation!


nota bene :

Les sodas riches en sucre vont amplifier la sensation de soif

Le thé, le café riches en tanins vont plutôt exercer un effet asséchant, diurétique fort.

l'alcool déshydrate et est riche en sucre .... oups la bière n'est pas si désaltérante en réalité

Si vous consommez ces boissons, prévoyez de les accompagner d’un bon verre d’eau.



> Alimentation

Se nourrir demande au corps de fabriquer beaucoup d’énergie pour permettre la digestion des nutriments. Or, fabriquer de l’énergie génère de la chaleur. Pour illustrer : après un repas généreux, on a souvent un coup de chaud. OU encore, frotter vos mains l’une contre l’autre crée de la chaleur (= de l’énergie).


Donc en cas de chaleur ou de canicule, manger plus léger permet à l’organisme d’être moins sollicité et de fabriquer moins de chaleur. Privilégiez donc les aliments facilement digestes pour vous comme les soupes froides, les légumes cuits, les crudités (si vous ne souffrez pas d’inflammations de l’intestin), les fruits crus ou en compote, les poissons blancs et viande blanches pour les omnivores. Mangez en petite quantité plusieurs fois par jour



> Remèdes express pour se rafraichir si vous n’avez pas possibilité de prendre une douche


Vous venez de courir dans la rue, vivre un phénomène de foule, vous travaillez dans un espace clos et chaud, bref vous avez chaud ! Vous sentez que votre corps a du mal à réguler sa température pour revenir à un état normal. Cela génère de l’inconfort, une transpiration excessive, un trouble de l’esprit.


>>> Si vous avez accès à une source d’eau (robinet, fontaine publique, bouteille d’eau ou gourde).

Laissez couler un filet d’eau et récoltez-en dans le creux de votre main.

Appliquez l’eau dans le creux de votre coude, sur les avant-bras et derrière les oreilles jusqu’à ce que ces zones soient bien humidifiées.


>>> Si vous n’avez pas accès à une source d’eau

Asseyez vous quelques instants au sol (l’air froid est toujours en bas et le chaud en haut ).

Pliez votre langue en forme de V et calez-la entre vos dents du haut et du bas. La bouche est entrouverte et le bout de la langue dépasse un peu.

Inspirez profondément par la bouche, un filet d’air va pénétrer dans votre bouche, générant une sensation de fraîcheur sur votre langue.

Expirez par le nez.

Répétez plusieurs fois.

Au delà de l'action rafraichissante de cette pratique, c'est aussi une pause repos que vous mettez en place. Vous faites alors baisser le niveau de régime, l'activité cérébrale qui nécessite beaucoup d'énergie (donc de chaleur) et déclenchez le système parasympathique (la relâche).



> Sensation de jambes lourdes

La chaleur peut ralentir la circulation et le retour veineux. Avant de vous précipiter acheter un mélange de plantes fraiches, optez pour ces quelques gestes au quotidien. Au-delà de relancer la circulation naturellement, ce sont des moments de soins que vous vous offrez : la fameuse prise de contact corporelle (cf épisode 2 ;) ).


Voici donc quelques actions


>>> la douche écossaise


L'objectif est d'aider l'organisme à alterner entre vasoconstriction et dilatation des vaisseaux sanguins. La douche écossaise sur le bas du corps permet d'activer ce principe en jouant sur les changements de température de l'eau.



Mise en place

Tous les jours, dans la douche augmentez progressivement la température de l'eau dirigée vers les jambes et les cuisses, jusqu'à ce qu'elle devienne suffisamment chaude. Puis baissez la température progressivement jusqu'à ce qu'elle redevienne fraîche. Remontez à nouveau la température de l'eau.

Procédez ainsi sur quelques minutes. (entre 3 et 10 minutes)

Le cycle d'eau froide durant 15 secondes celui sous l'eau chaude 30 secondes.



>>> Relaxation des jambes


En fin de journée, reposez vos jambes en les surélevant et pratiquer quelques grandes respirations abdominales (inspiration et expiration sur 5 temps en gonflant et dégonflant l'abdomen, mains sur le bas des côtes)






>>> Massage des jambes (bon là je vous propose d'ajouter quelques huiles)

Après la douche, appliquez sur vos jambes et cuisses une huile végétale de calophylle combinée à de l'huile essentielle de cyprès et d'hélichryse. Pour 50 ml d'huile végétale, prévoyez 2 ml (60 gouttes) d'huile essentille de cyprès et 1,5 ml (45 gouttes) d'huile essentielle d'hélichryse.

Massez de manière plus appuyée du bas vers le haut.




Pensez bien à vous pendant ce faites des break, rechargez-vous, autorisez-vou


Écrivez-moi si vous avez d'autres conseils qui fonctionnement, des tips à partager, je suis toujours très heureuse d'échanger à double sens!

10 vues0 commentaire