---- L''équilibre acido-basique ---

Avant de reprendre nos histoire de tube digestif, j'ai aujourd'hui, envie de vous parler pH, équilibre acido-basique et prévention alimentaire. Pourquoi ? Mais comme toujours, pour assurer à notre corps un terrain prolifique à l'activité de notre métabolisme, de nos enzymes, de nos mitochondries.Et alors, là c'est gagné pour garder la santé !

Notre organisme est constitué à plus de 70% de liquide dans lequel baignent nos cellules qui font nos tissus qui font nos organes qui font notre corps. Ce liquide a un pH dont l'équilibre permet que tout cela marche à merveille... ou presque ….


Le pH c'est la concentration en ions H+ (hydrogène) dans ce milieu liquide. Cette mesure varie selon que l'on se situe dans le sang (7,38 et 7,44) , dans les urines, dans l'estomac (1) pour n'en citer que 3. Ce qui est vital, c'est que cette mesure soit bonne pour éviter l'inactivité intérieure, le développement de pathologies ou encore la colonisation par des bactéries ou des champignons nocifs en trop grand nombre.

>> Au fait, c'est quoi un acide, c'est quoi une base ?


un acide est une molécule qui va libérer un ion H+ en solution. On baignera donc d'autant plus dans un milieu acide qu'il y aura de molécules libérant ces ions.

Une solution acide a un pH compris entre 0 et 6

Une base est une molécule qui va capter un ion H+ en solution. Cette fois, on baignera donc d'autant plus dans un milieu basique qu'il y aura peu d'ions H+.

Une solution basique a un pH compris en 8 et 14


7 étant une solution neutre.


les aliments ont notamment été classés suivant l'indice PRAL déterminant leur caractère acidifiant ou basifiant. Vous trouverez en fin d'article, un tableau synthétique de ces aliments.

>> Qu'est-ce-que c'est exactement l'équilibre acido-basique ?


L'équilibre acido-basique est la capacité qu'a notre organisme a réguler son pH et à maîtriser l'acidification ou la basification (fait plus rare) du milieu intérieur en rejetant les résidus acides pour limiter la présence d'ions H+. Une action indispensable pour notre survie. En effet comme nous l'avons énoncé plus haut, un milieu trop acide ou trop basique perturbera le bon fonctionnement de l'organisme pouvant entraîner le développement de troubles voire de pathologies.

>> Alors, comment le corps maintient- il l'équilibre acido-basique ?

La respiration, l'alimentation et le stress ont un fort impact sur la fabrication d'acides en grande quantité. Notre organisme se doit de les neutraliser en permanence.


Différents mécanismes de régulation compensent naturellement cette acidité :

> dans un délai immédiat, des système tampons intervenant en milieu intérieur tels des amortisseurs.

> dans un délai intermédiaire voire long, des systèmes d'évacuation via les voies pulmonaires et rénales


Cependant, il peut arriver que l'organisme soit dépassé par un excès d'acides menant à l'acidose chronique. Celle-ci peut être déclenchée par :

> un dysfonctionnement des reins ou des poumons. On parle alors d'acidose chronique pathologique. Le pH sanguin est alors modifié

> une mauvaise alimentation, un jeune prolongé, une activité physique intensive. On parle d'acidose chronique de bas grade. Le ph Sanguin n'est pas modifié.

>> Les conséquences de l'acidose chronique sur le corps

Elle peut déclencher de nombreux symptômes comme de la fatigue, des lithiases rénales, de l'ostéoporose, des douleurs chroniques, des troubles du système cutané, de la sarcopénie (fonte de la masse musculaire) chez la personne âgée, des caries régulières, des candidoses récurrentes voire des troubles du système endocrinien.

>> Prévention de l'acidose chronique


1. Adapter l'alimentation en augmentant l'apport en aliments alcalinisants (légumes verts, amandes, fruits murs) tout en diminuant les aliments à potentiel acidifiant (protéines d'origine animale, les céréales, les produits laitiers).

2. Augmenter la consommation d'eau

3. Adopter une activité physique régulière et modérée


4. Consommer des plantes reminéralisantes comme la poudre d'ortie, la spiruline, le bouleau. Nous pourrons aussi prévoir en second recours faire une cure de compléments alimentaires riches en citrates de magnésium, citrates de potassium et citrates de calcium. Les citrates résistent plus facilement à l'acidité de l'estomac que les bicarbonates qui sont en partie dissous. Il seront métabolisés en bicarbonates par le foie.


Ainsi, en prévention de diverses pathologies, la première action à entreprendre en consultation sera de vérifier l'état de votre organisme, de votre terrain, de votre base afin de nous assurer de ce bon équilibre intérieur.


L'équilibre acido-basique est essentiel. Pensons-y

Ces conseils sont donnés à titre indicatifs et restent généralistes. Ils sont à adapter en fonction de chacun ; notamment selon d'éventuelles pathologies existantes, nécessitant un conseil spécifique en accord avec le médecin traitant.






30 vues0 commentaire