Mieux-être : L'art de la sieste sans culpabilité

Dernière mise à jour : 28 avr. 2021


La sieste, une activité mise de côté et oubliée dans une société de l’action, de la consommation. S’allonger, se reposer, dormir en pleine journée ? Pourquoi donc?

Chez les jeunes enfants, la sieste ou du moins le temps calme est incontournable pour assurer la croissance, l'intégration et l'assimilation des connaissances, le développement des fonctions cognitives ainsi que la régulation du stress et du système immunitaire. Puis en grandissant, cet instant dédié au repos est mis de coté sous prétexte qu'il n'est plus utile.


Pourtant, même si elle n'est pas indispensable chez l'adulte, elle reste importante la sieste. D'autant dans plus dans notre monde où l'être humain a une dette de sommeil qui peut parfois représenter jusqu'à une nuit en moins par semaine. Et puis quel plaisir que de se laisser aller à cette sensation de changer de régime, de glisser dans une douce rêverie quelques minutes seulement sans pour autant vous endormir. Vous tombez juste dans ce temps flottant durant lequel la réalité demeure mais à laquelle votre corps ne réagit plus. Souriez vous venez de passer "en mode alpha".


L'activité électrique de votre cerveau varie selon les sollicitations extérieures et intérieures reçues et perçues, selon la période de la journée et votre horloge interne. Durant la journée, nous voguons sur les ondes cérébrales gamma et beta : action, concentration, réflexion. Lorsque nous calmons notre activité et que le sommeil approche, notre cerveau change de fréquence et passe en mode Alpha, la détente, la régénération, le flottement pour rejoindre Morphée sur les ondes Theta puis Delta quand le sommeil est profond.

La sieste est un outil de plus au corps pour se régénérer, assimiler,digérer, apporter tonus & vitalité et retrouver du calme. Un temps de pause pour mieux redémarrer et moins tirer sur le corps physique et le corps mental perpétuellement sollicités.

Assumer son envie de dormir, c’est accepter d’écouter son corps,

c'est accepter de le laisser faire une pause, s'autoriser à vivre un moment sans rien.

Le principe de la sieste est de s’endormir, de s’assoupir ou simplement d’arrêter toute activité pour 11 ou 22 minutes.

Prévoyez ce temps de pause en début d’après-midi.

Pratiquez-là quotidiennement si vous pouvez ou bien le week-end.


Trouvez un coin calme au bureau, allongez-vous sur votre canapé chez vous, étendez-vous dans votre jardin ou à l'ombre d'un arbre dans un parc.

Mettez un réveil pour dans 11 ou 22 minutes.

Fermez les yeux ou comptez les nuages.

Laissez-vous aller même si il y a des pensées.

Au réveil, la brume se dissipe pour laisser place à plus de vitalité physique et psychique.

=> Contre-indications !

si vous souffrez d'insomnies chroniques,de syndrome de fatigue chronique et de fibromyalgie la sieste est déconseillée. Elle pourrait entretenir les troubles.


Si vous ressentez régulièrement de la somnolence en journée, des cous de pompes fréquents après les repas, que vous vous réveillez fatigué, il sera pertinent de consulter un médecin afin de poser un diagnostic sur votre trouble.


La sieste ne s'impose pas ni aux enfants ni aux adultes. C'est un besoin que l'on ressent et qui si elle est utilisée ç mauvais escient peut modifier le rythme circadien qui nous est propre.



=> Focus sur les onde qui habitent notre cerveau

Ondes Activité électrique Etat


Gamma ++++ Concentration, réflexion, Intellect en action

Beta +++ Concentration, réflexion, Intellect en action

Alpha + Relaxation, détente, régénération, état d’équilibre

Theta - Endormissement

Delta --- Sommeil profond



crédit photos : Malib





15 vues0 commentaire