Bonnes herbes : Pâquerettes & atelier macérat de printemps ----

Dernière mise à jour : 23 avr. 2021

La petite sœur de l'arnica

Son petit nom c'est Bellis perennis. Plus communément, nous l'appelons pâquerette. Cette jolie fleur parsème nos jardins, et nos champs pour annoncer Pâques. Elle fleurit ensuite tout au long de la belle saison.


Une fleur conseillée pour les esprits et les corps chauds, "inflammés", enflammés du fait de ses propriétés rafraîchissantes.

Elle est quelque peu oubliée dans notre trousse de secours. Cependant, sous forme de macérat huileux, elle est d'une grande utilité pour les maux du quotidien notamment au niveau cutané : bleus, bosses, inflammations chroniques de la peau (acné, psoriasis, eczéma), perte d'élasticité de la peau ou encore les mastoses (engorgement des seins lors de l'allaitement). Le macérat est aussi conseillé en cas de douleurs articulaires.


On la consomme aussi en infusé pour calmer les inflammations des voies respiratoires, des muqueuses intestinales ou encore comme dépurative et diurétique. En mâchant ses feuilles, vous réduirez vos aphtes et les irritations buccales.


Lancez-vous dans la cuisine des plantes comestibles en colorant vos assiettes de crudités de ses fleurs car elle est riche en minéraux et vitamine A.

> Réalisation du macérat


La cueillette

Par une belle journée ensoleillée, lorsque le soleil est au firmament, munissez vous d'un petit couteau d'office voire d'une serpette. Rendez vous dans un espace non pollué et sans animaux d'élevage. Prenez le temps de contempler ce lieu et les fleurs qui s'y trouvent. Puis, enfin, cueillez à l'aide de votre couteau les fleurs avec le moins de tige possible.

La préparation

Disposez les fleurs coupées dans une assiette et laissez les sécher durant la nuit. Ceci pour que l'humidité s'évapore au maximum. Les éventuels habitants des plantes auront aussi le temps de trouver un nouveau refuge.


Stérilisez un pot en verre et remplissez le des fleurs. Recouvrez les pâquerettes d'huile de tournesol ou d'huile d'olive à +1cm du niveau des fleurs.

Recouvrez le pot d'une gaz fixée à l'aide d'un élastique.


Laissez macérer au moins 21 jours le mélange et exposez le au soleil dès que celui-ci est présent.

Au bout de 21 à 30 jours, filtrez le mélange pour en retirer les fleurs et les quelques résidus.

Votre macérat est prêt. Pour une bonne conservation, privilégiez un contenant opaque qui ferme bien.


je vous souhaite un agréable temps pour vous en massant les zones concernées.





Sources : Althea Provence / Wikiphyto /


30 vues1 commentaire