top of page

Bonnes herbes : la grande camomille - prévention migraine et douleurs lors des menstruations

La voici, la grande camomille. Depuis des années que j’en entendais parler en cours, je n’avais pas encore eu l’occasion de la rencontrer, la toucher, la récolter et la tester. Et pourtant, elle courre les rues ou plutôt les jardins cette belle vivace !


Quel galbe, quelle souplesse. En la voyant, on reconnaît tout de suite son action yin, féminine, douce, enracinante. C'est qu'Il faut de bonnes attaches à la terre pour pouvoir se dresser haut dans le ciel. On sait comme nous en avons besoin nous humains en ce moment.


On la reconnaît à ses capitules floraux jaunes et blancs haut perchés sur une longue et fine tige verte, parsemée de ci de là de larges feuilles composées. C’est cette hauteur de tige ainsi que sa composition de fleurs jaunes et blanches qui permet de facilement la différencier de la camomille matricaire et de la camomille romaine


J’ai adoré la découvrir au jardin, la regarder, y plonger mes mains et sentir sa douce odeur émaner de ses fleurs. Je pressens alors une certaine amertume mais pas aussi forte que celle de la camomille romaine (Anthémis nobilis) et prévois donc de la mélanger à d’autres plantes. Elle semble facile à faire sécher en plus et au-delà de ses propriétés, elle colore finement les compositions de tisane destinées aux femmes, au migraineux et aux douleurs articulaires.


Allez, partons à sa rencontre en photos, en mots et même en video pour savoir ce qu'elle peut apporter à la femme et à l'homme.




> Nom latin

Tanacetum partense

Famille des astéracées ( prudence à la récolte si vous êtes allergique, elle peut déclencher une réaction cutanée)


> Parties utilisées

Parties aériennes (fleurs, feuilles, tiges)


> Mode d'utilisation

En infusion

En extrait hydroalcoolique

En extrait standardisé sous forme de gélules


> Accompagnement des systèmes

Principalement le système nerveux et en second lieu les systèmes digestif, et articulaire ainsi que la sphère utérine.


> Indications principales

Prévention des migraines sans cause grave

Douleurs articulaire, menstruelles et asthme

Stimulante digestive


> On aime

Son action au niveau des neuromédiateurs et son effet antalgique qui vient calmer l’inflammation à l’origine de la douleur migraineuse. Elle agit aussi au niveau vasculaire en réduisant la contraction des muscles lisses et est un antioxydant conséquent de par la présence de polyphénols.


Ainsi, elle est LA plante à tester en prévention et pendant les crises de migraines chroniques notamment en cas de dysménorrhées. On l’utilisera sur une période d’au moins 6 semaines.


Si vous souffrez de migraines, veillez à faire poser un diagnostic par un médecin afin d’en déterminer l’origine et choisir le bon accompagnement par les plantes. Les principes actifs végétaux sont plus puissants qu’on ne le croit. L’automédication par les plantes pourrait avoir des conséquences graves.


> Précautions d'emplois

A éviter chez la femme enceinte, allaitante et l’enfant de moins de 18 ans ainsi que chez les personnes allergiques aux astéracées.

Avec un suivi médical en cas de traitements à base d’antiagrégants plaquettaires et d’aticoagulants.





Ces conseils sont donnés à titre de prévention et dans le cadre de l'amélioration de votre hygiène de vie. En aucun cas, ils ne remplacent l'avis de votre médecin.. En cas de symptômes, consultez votre médecin afin qu'un diagnostic soit posé.


Sources

Grand manuel de phytothérapie - Dr Lorrain

Cours de l'Ecole Lyonnaise des Plantes Médicinales

http://www.wikiphyto.org/wiki/Grande_Camomille

5 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page